Galerie photos

Voir plus

Français English

En Décembre : plantations et élagage En Décembre : plantations et élagage

Le travail dans les tranchées se poursuit sur tout l’hiver, mais parallèlement nous nous occupons de la végétation.

L’élagage :
L’élagage des arbres se fait lors de la descente de sève pour les feuillus ou pour les conifères (en automne et avant la fin de l’hiver). Au camping, l’élagage se fait différemment selon les espèces d’arbres présentes sur notre terrain.
Concernant les pins, il s’agit d’une taille annuelle. Nous repérons les branches mortes (celles qui n’ont plus d’aiguilles), les arbres morts ou malades, et l’entreprise d’élagage coupe tout cela, juchée sur une nacelle à plusieurs mètres de haut. Attention, cette taille sera définitive et irréversible. En effet lorsqu’on sectionne une branche ou toute partie d’un pin, la plaie cicatrisera mais plus rien ne se créera à cet endroit. C’est pourquoi nous sommes très vigilants et nous réservons les opérations sur les pins à des professionnel afin de les effectuer qu’en cas de bois mort ou de danger manifeste.
Concernant les peupliers, la taille se fait tous les 2 ans. Il s’agit d’étêter l’arbre. Les élagueurs tronçonnent toutes les branches qui sont au niveau du houppier. Ces branches peuvent atteindre facilement 3m en 2 ans. Elles repousseront lors de la montée de sève au printemps (ce qui n’est pas le cas pour les pins). La taille et la pousse demande beaucoup d’énergie à l’arbre et cette opération le fragilise, c’est pourquoi il est important de le faire à la bonne période et de ne le faire qu’un an sur deux pour les peupliers.
Cette année l’élagage a été fait sur la Pinède, la Peupleraie et le Grand Tenant, ce qui représente plusieurs semaines de travail pour l’entreprise qui s’en charge, et ce qui implique aussi plus d’un mois de ramassage, nettoyage et broyage pour nous…

La plantation :
Tout d’abord, depuis 4 ans, nous avons pris l’habitude de planter régulièrement des pins pour regarnir la pinède qui s’éclaircit petit à petit. Notre choix s’est porté sur les pins maritimes et pins parasols, espèces « endémiques » les plus adaptées à notre milieu de bord de mer, mais aussi les moins fragiles.
Ensuite, comme d’accoutumée, nous allons planter directement dans le sol des branches fraichement coupées de peupliers pour remplacer certains arbres morts sur la parcelle de la Peupleraie et du Grand Tenant.
Enfin, pour continuer ce que nous avons initié les hivers précédents, nous avons planté 45 pieds d’éleagnus pour constituer de nouvelles haies en bordure de forêt et pour délimiter des emplacements sur la Peupleraie.